La vitamine C synthétique est-elle aussi bien absorbée que celle qui se trouve dans les aliments ?

C’est la question que beaucoup de personnes se posent, serait-il préférable de manger un kiwi que de prendre un comprimé de vitamine C ?
Selon une étude néo-zélandaise, la vitamine C est tout aussi bien assimilée dans la nourriture qu’en comprimé.
Bien entendu, l’acide ascorbique, autrement la vitamine C, est une molécule antioxydante qu’on peut trouver dans les légumes et les fruits. Les agrumes tels que l’orange, le citron et le pamplemousse sont riches en vitamine C. De même pour le cassis, le persil ou les kiwis, ils sont tout aussi riches en vitamine C.
Une expérience a été faite par des chercheurs pour voir si l’organisme humain absorbe-t-il tout aussi bien la vitamine C synthétique que celle qui se trouve dans les aliments. 36 jeunes hommes non-fumeurs ont reçu le même traitement de vitamine C durant 6 semaines soit 50mg par jour. Ils ont mangé chaque jour soit la moitié d’un kiwi ou ont pris un comprimé de vitamine C. Les chercheurs ont ensuite évalué le taux de vitamine C présent chez les participants pour pouvoir estimer sa biodisponibilité.
Nous rappelons que la biodisponibilité indique la quantité absorbée par les intestins et prête pour les processus métaboliques. On note ici que la vitamine C naturelle et celle qui est synthétique ont parfaitement la même formule chimique. Elles sont donc destinées à être assimilées par l’organisme de la même façon. Toutefois, d’autres molécules présentes dans les fruits et les légumes peuvent influencer de manière positive la biodisponibilité de la vitamine C. Il s’agit d’ailleurs de l’argument marketing le plus fort pour tous ceux qui veulent vendre la vitamine C naturelle.
Les résultats de l’étude affichent que le taux de l’acide ascorbique présent dans le sang est passé de 23 µmol/L à 50 µmol/L après les 6 semaines d’intervention. Ceci dit, il n’y avait aucune différence entre les deux groupes de personnes. Le taux de vitamine C a aussi augmenté dans les cellules immunitaires et musculaires ainsi que dans l’urine.
Le constat est clair, les molécules se trouvant dans le kiwi n’ont ni augmenter ni diminuer le taux de la vitamine C. Ainsi, il n’y a pas une réelle différence de biodisponibilité de vitamine C qu’elle soit naturelle ou synthétique.
Source : Carr AC, Bozonet SM, Pullar JM, Simcock JW, Vissers MC. A Randomized Steady-State Bioavailability Study of Synthetic versus Natural (Kiwifruit-Derived) Vitamin C. Nutrients. 2013 Sep 17;5(9):3684-95. doi: 10.3390/nu5093684.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *