Comment la vitamine C est-elle fabriquée ?

La synthèse de la vitamine C a été introduite par Reichstein en 1993. Puis, deux ans après, elle fut produite industriellement.
Il faut noter qu’il n’y aucune différence entre la vitamine C synthétique et la vitamine C naturelle.
D’abord, on transforme l’amidon du maïs ou du blé en glucose. Ce dernier nous permet de produire un autre sucre, le sorbitol qui est à son tour fermenté en sorbose. A cette étape, nous faisons appel à deux procédés. Pour le premier procédé, il s’agit d’obtenir d l’acidedi-acétone-cétogulonique (DAKS) à partir du sorbose transformé. Ce dernier est ensuite dissout dans des solvants organiques. Sa structure est réarrangée pour obtenir la vitamine C en ajoutant un acide comme catalyseur. On procède après à la purification de la vitamine C par recristallisation.
Le deuxième procédé auquel on fait appel est très récent. Il a été développé en Chine. Il fait appel à beaucoup moins de solvants. En effet, une autre étape de fermentation remplace l’étape qui conduit au DAKS. Elle permet de produire un autre intermédiaire appelé acide2-céto-L-gulonique ou KGA. Pour la suite du procédé c’est pareil que la première démarche.
On rappelle que récemment, une méthode de production de la vitamine C a été développée par des chercheurs en Ecosse et en Inde. Cette technique fait intervenir des souches bactériennes particulières pour faire l’étape de fermentation.
Nous espérons avoir répondu à votre question, et restons à votre disposition pour tout compléments d’informations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *