Canicule : le pouvoir protecteur de la vitamine C !

Sous les chaleurs de l’été, celles-ci se transforment en canicule quand la température de la nuit reste élevée. Trouver le sommeil est alors difficile, voire impossible.

Pour maintenir sa température dans ces périodes de canicule, votre corps actionne des mécanismes de thermorégulation qui sont extrêmement gourmands en vitamine C.
Quand vos stocks de vitamine C sont limités ou épuisés, ces mécanismes fonctionnent moins bien, entrainant une exposition plus grande aux risques d’insolation (parfois mortelles).
Dans son ouvrage sur la vitamine C, le professeur Gilbert Crussol rapporte une anecdote rendant compte de l’intérêt de la vitamine C.
L’histoire a lieu après le débarquement du 8 novembre 1942 des alliés en Afrique du Nord, piloté par le général Eisenhower.
Dans un des campements américains d’Afrique du Nord, un soldat se plaint d’un rhume, de démangeaison, et d’un coup de chaleur.

L’un des médecins rattachés à la division armée lui donne de la vitamine C. Quelques dizaines de minutes plus tard, les démangeaisons et le coup de chaleur du soldat disparaissent. Le médecin est stupéfait. Comme la quasi-totalité des soldats souffrent d’insolation, le médecin fait distribuer de la vitamine C à tout le contingent. Là encore, les symptômes du coup de chaleur disparurent rapidement, donnant aux Alliés un avantage face aux Allemands.

Dans une étude de 1977 menée par N.B. Strudom, on observe l’effet positif de la vitamine C dans le système de thermorégulation de l’organisme humain. On a ainsi comparé trois groupes: le premier a pris 500mg de vitamine C, le second 250mg de vitamine C, et le troisième un placébo. Seuls les deux premiers groupes ont mieux résisté à l’insolation. La conclusion de cette étude nous enseigne que la vitamine C permet de mieux résister à la chaleur.

Source: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK236216/
Ces conclusions ont été confirmées par des études compilées dansun ouvrage publié par le Journal des Nutriments disponible sur ce lien : http://pure.au.dk/portal/files/128091605/Nutrients_Vitamin_C_in_Health_and_Disease_PDF.pdf
Dans une étude de 1998, à double insu contrôlée par placebo, 10 sujets ont pris quotidiennement 2 g d’acide ascorbique (vitamineC), combinés à 1 000 UI de d-alpha-tocophérol (vitamine E) ou à un placebo Les vitamines C et E combinées réduisent la réaction des coups de soleil, ce qui pourrait indiquer une réduction du risque de séquelles ultérieures de lésions cutanées induites par les UV.
Source: https://www.jaad.org/article/S0190-9622(98)70537-7/fulltext

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *